Chanson joyeuse

Les petits bonheurs

Au pied du lit un bout de drap un peu plus frais

Tout le charme des champs dans un petit bouquet

L’arôme et la saveur du pain qui sort du four

L’odeur de ton café qui nait avec le jour

En relief sur ta joue les plis de l’oreiller

Une carte postale au milieu du courrier

Fermer les yeux puis les rouvrir

Se pincer la peau, ressentir

S’apercevoir que c’est bien vrai

Et savourer

Un nuage clément qui cède le passage

Aux rayons du levant dans notre paysage

Le temps qui fait la paix en cessant de courir

L’horloge à dix heures dix qui me fait un sourire

La sieste sans sommeil que l’on partage à deux

Les plans sur la comète et les yeux dans les yeux

Fermer les yeux puis les rouvrir

Se pincer la peau, ressentir

S’apercevoir que c’est bien vrai

Et savourer

Le clocher qui s’anime en annonçant le soir

Le grillon amoureux qui raconte une histoire

Tes deux bras arrondis qui bercent notre enfant

Son air quand il s’endort en écoutant nos chants

Et la nuit qui s’avance en velours étoilé

Nous façonnant les joies d’un nouveau jour d’été

Et ces petits bonheurs de la saison des fruits

Nous mèneront heureux jusqu’aux feuilles roussies

Puis jusqu’aux arbres blancs, aux jardins refleuris

À ces petits bonheurs des saisons de la vie

 

Fermer les yeux puis les rouvrir

Se pincer la peau, ressentir

S’apercevoir que c’est bien vrai

Et savourer

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s